MusiKa propose une saison complète et variée avec différents styles de spectacles: un concept nouveau s’adressant au public d’aujourd’hui dont les intérêts et la curiosité sont très diversifiés.

Curieuse et téméraire, cette nouvelle audience s’attache aussi à découvrir des domaines qu’elle connait moins.

Une saison pluridisciplinaire offre aux spectateurs la liberté d’assister un ballet, puis un concert classique ou de musique actuelle, puis un spectacle.

LE PROGRAMME

2021

2022

Orchestre de Chambre de Genève & Pablo Ziegler
15 october 2021, Victoria Hall

Sonya Yoncheva
1 novembre 2021. Victoria Hal

Arcadi Volodos
4 décembre, Lausanne
6 décembre, Victoria Hall

Ray Chen & Julien Quentin
27 janvier, Conservatoire – Salle Franz Liszt

Ivo Pogorelich
24 février, Victoria Hall

Maxim Vengerov
21 mar, BFM

Gautier Capuçon
25 avril, Conservatoire – Salle Franz Liszt

Paolo Fresu & Omar Sosa
Dans « Rencontres »
28 avril, Alhambra

Elephant in the Black Box Dance Company
« Renaissance »
7 mai, BFM

Hamilton de Holanda Trio et Roberta Sá
24 mai, Alhambra

Nigel Kennedy
19 mai, Victoria Hall


Victoria Hall, 15 octobre 2021

Direction l’Argentine avec ce concert célébrant les 100 ans de la naissance d’Astor Piazzolla, compositeur phare du Tango Nuevo. Qui de mieux que Pablo Ziegler pour délivrer l’essence de cette musique de feu et de passion ? Avec sa longue expérience aux côtés d’Astor Piazzolla, puis ses rencontres avec les meilleur.e.s musicien.ne.s du jazz et de la musique classique, Pablo Ziegler est un des artistes les plus inspirants de sa génération. En trio puis avec orchestre, le pianiste nous emmène en voyage !


Victoria Hall, 1er novembre 2021

Rebirth (Renaissance) est un message d’espoir et en même temps l’exploration d’une idée, le silence, et représente le meilleur prélude au renouvellement créatif. Le programme inclut de la musique qui s’étend sur une période de plus de cinq siècles, de chansons populaires jusqu’à la pop, en passant par quelques-uns des plus beaux extraits d’opéras du 17e siècle.

Les critiques furent nombreuses et élogieuses après le concert de Sonya Yoncheva et la Cappella Mediterranea au Festival de Salzbourg en 2020. «De la musique qui émeut jusqu’aux larmes», écrit l’Austria Presse Agentur, tandis que le Frankfurter Allgemeine Zeitung, séduit par la chanson populaire bulgare Zableiano mi agunce, écrit: «une expérience émotionnelle inoubliable».

«Ce projet a une grande importance pour moi», nous dit la soprano. Je souhaite mettre en évidence la qualité intemporelle de cette musique, la sensation de liberté illimitée qu’elle nous offre, en construisant un pont entre le passé et le présent. Mettre en liaison le monde de Monteverdi avec ceux du folk bulgare, des Jácaras espagnols et du madrigal anglais. Nous voulons montrer à quel point le son de ces musiques est universel, même si à l’époque on ne pouvait pas communiquer comme on le peut aujourd’hui. Ce projet est un appel à une renaissance, à une unification pour un renouvellement dont notre monde et notre culture ont désespérément besoin, encore plus aujourd’hui.»

L’album Rebirth a été enregistré pour SONY Classical avec Leonardo García Alarcón et la Cappella Mediterranea. Il est publié en mars 2021.


Alhambra, 21 septembre 2021

Représentant majeur de l’instrument arménien le duduk, Lévon Minassian est devenu une figure incontournable de la musique du monde. Invité par les plus grandes stars de la musique actuelle, Peter Gabriel, Sting, I Muvrini, Christophe Maé et feu Charles Aznavour, il compose les mélodies mélancoliques qui sont désormais omniprésentes tant sur le petit écran et au cine?ma. La musique que nous livre Levon Minassian appartient à cette sphère hors du temps et de la durée, ou? l’âme a besoin de se prolonger pour découvrir qu’elle en a encore une.

Dhafer Youssef est un maître du Oud, vocaliste et compositeur tunisien. De Tunis à New York en passant par Vienne, Dhafer rencontre de grands musiciens des origines les plus diverses. Sa musique est, depuis son premier opus en 1996, l’esprit même du multiculturalisme de la musique du monde.
La rencontre de ces deux musiciens hors-pairs est une première mondiale.


Victoria Hall, 6 décembre 2021

Ouverture des portes : 18h
Concert: 19h

Moment rare, du pianiste aux 40 concerts par an. Pas un de plus. En effet, Arcadi se retire chaque année pour découvrir son prochain programme. Il le laisse venir à lui, l’attend. Il prend le temps pour dompter le temps de chacune des œuvres choisies.

Depuis plus de 20 ans, Arcadi Volodos sidère le public lors de ses concerts. Maître d’une technique extraordinaire et sans faille, qu’il met entièrement au service de l’interprétation, Arcadi crée des univers propres à chaque compositeur, à chaque œuvre. Ses exécutions sont le résultat de longues réflexions sur les œuvres proposées, nourries de retours continuels qui évitent toute routine, déjà vu, débouchant toujours sur une surprise. Il cherche, dans ses propres mots « à enflammer le cœur du public, à l’emmener avec la musique sur des possibilités d’ascension insoupçonnées».

         


Conservatoire – Salle Franz Liszt, 27 janvier 2022

Ray Chen, violon, né à Taïwan mais de nationalité australienne, intègre à l’âge de 15 ans le Curtis Institute of Music. En 2008, il remporte le premier prix du concours Yehudi Menuhin et, l’année suivante, celui du concours Reine Elisabeth.

Depuis, Ray Chen a joué dans les plus grandes salles avec les plus grands orchestres.

Julien Quentin, piano, né à Paris en 1974, commence ses études au conservatoire de Genève avec Alexis Golovine. En 2002, il obtient le diplôme d’artiste auprès d’Emile Naoumoff à Bloomington et, en 2003, est diplômé de la Juilliard School de New York après avoir étudié avec György Sándor. Il a également travaillé avec Paul Badura-Skoda, Nikita Magaloff, György Sebök et Earl Wild.


Victoria Hall, 22 février 2022

Son talent unique ainsi qu’une approche innovante de la musique l’ont classé parmi les pianiste légendaire, les  penseurs musicaux les plus originaux de notre temps. L’esprit chercheur de Ivo Pogorelich, apprécié pour sa capacité de découvrir de nouvelles possibilités expressives de la musique, est paré d’un style aux valeurs esthétiques les plus élevées, à une virtuosité unique ainsi qu’à une maîtrise technique totale. Ses interprétations suggestives formées par un goût musical raffiné, peu fréquentes de notre temps, ont élargi les horizons de l’interprétation et de la compréhension du répertoire pour piano en établissant de nouveaux standards de l’art pianiste. Grâce à ses critères artistiques sans compromis et à sa recherche d’un idéal d’expression musicale, Pogorelich est apprécié depuis plus de quarante ans  par le public et par les critiques. Ses concerts ont acquis le statut d’événements cultes qu’on attend avec grand intérêt.

         


BFM, 21 mar 2022

Musika présente à Genève, le fabuleux violoniste MAXIM VENGEROV, le 23 mars 2023 au BFM.

Dans un programme inédit, Maxim Vengerov s’allie aux musiciens de la Scala di Milano, – opéra le plus célèbre au monde -, pour un concert exceptionnel renforcé par les jeunes musiciens genevoisles.

Il s’agit ici d’une grande opportunité pour les étudiants, qui pourront travailler avec l’un des musiciens les plus importants de sa génération ainsi qu’avec des musiciens professionnels de grande qualité.

Maxim Vengerov s’allie aux musiciens de la Scala di Milano – opéra le plus célèbre au monde – pour un concert exceptionnel avec les Étudiants de l’HEM.

Comptez sur une belle dose d’énergie pyrotechnique: cette rencontre entre le violoniste le plus important des 20 dernières année, la chaleur des milanais et la fougue des étudiants est très prometteuse.

Au programme :

Chostakovitch – Concerto n° 1 et Dvorak – Symphonie n°9 “Du Nouveau Monde”

Des œuvres phares du grand répertoire.

 


Conservatoire – Salle Franz Liszt, 25 avril 2022

Gautier Capuçon est l’un des ambassadeurs les plus éminents du violoncelle du XXIe siècle. Se produisant aux quatre coins du monde avec les instrumentistes et les chefs les plus réputés, Récompensé par de nombreux prix, il est salué pour l’intense expression de son jeu, sa flamboyante virtuosité et la sonorité profonde qu’il tire de « L’Ambassadeur », son somptueux violoncelle Matteo Goffriller de 1701.

Passionné de transmission, il dirige à Paris la Classe d’Excellence de Violoncelle qu’il a créée en 2014 à la Fondation Louis Vuitton.


Alhambra, 28 avril 2022

Une rencontre: Du classique au jazz, aller-retour.

Musika présente pour la première fois à Genève, le fabuleux duo Paolo Fresu & Omar Sosa, le 21 avril à l’Alhambra.

Mêlant leur origine italienne et cubaine, ces deux musiciens de renoms, inégalables dans leurs domaines, on construit une une complicité artistique à l’occasion de leurs nombreux concerts communs au cours de ces dernières années. Un résultat éblouissant.

    

photo by José Torres García


BFM, 7 mai 2022

Succès inconditionnel de 2018, EBB revient à Genève avec “Renaissance”, nouveau spectacle autour du genre, de la féminité et de l’amour.

Elephant in the Black Box Dance Company a été créée en 2013 sous la direction artistique de Jean-Philippe Dury. La compagnie regroupe des artistes au parcours international et issus des grandes scènes de la danse mondiale. Élégance, rigueur et excellence sont les valeurs sur lesquelles Dury développe une diversité de propositions artistiques.

Elephant in the Black Box Dance Company parie sur les chorégraphes contemporains, accueillant des créateurs transversaux et émergents qui défendent les valeurs de la compagnie. Leur style est basé sur une scénographie contemporaine qui permet à la fois de revisiter les célèbres ballets classiques et de répondre aux préoccupations actuelles.

 


Alhambra, 24 mai 2022

La nouvelle égérie de la Musica Popular Brasileira, Roberta Sá, accompagnera de sa voix suave et fraîche le célèbre improvisateur, multi-instrumentiste Hamilton de Hollanda, pour un vibrant hommage à Tom Jobim et à d’autres grands paroliers brésiliens.

Sonorités vibrantes, rythmes dansants, phrases mélancoliques, sensualité à fleur d’âme : le Brésil, à foison.


Victoria Hall, 19 mai 2022

Pour des questions d’agenda, nous avons été obligés de changer le programme du concert. Nigel Kennedy nous propose un programme avec ces acolytes habituels (Rolf Bussalb, Beata Urbanek-Kalinowska, Piotr Kulakowski, Krzysztof Dziedzic) autour de sa récente biographie et son dernier CD « Uncensored ». Au programme Bach, Satie, Sakamoto, Komeda et Kennedy (of course).

Et qui mieux que l’intéressé pour présenter son arrivée :

I am now (almost) 64 which is a much amusing age. One year away from my bus pass and also in a position to be associated with a song by the most famous band in history. An age which while still having a future also represents a long enough life to have some potentially interesting reminiscences, rich and varied. Starting from the seemingly narrow confines of The Yehudi Menuhin School and The Juilliard School of Artistic Mediocrity luckily things broadened out thereby embracing work with Robert Plant, Roger Daltrey, Pete Townshend, John Entwistle, Paul McCartney, Kate Bush, Jean Luc Ponty, Stephan Grappelli and of course many of the expected classical interpreters ranging from Yehudi Menuhin to Andre’ Previn.

I have also spent memorable times with the boxing and football fraternities including of course moments with the honourable and great fans and players of the club which originated football as we know it – Aston Villa FC. By Far The Greatest Team, The World Has Ever Seen.

For me memories are not relevant to a book of mine unless they are amusing or confront imbalance. I respect balance as opposed to bullshit and the internal bullshitometer that I developed at a very early age has helped me create a more balanced environment around me, for my friends and colleagues within and outside the music world. The little battles I’ve had with self-appointed wielders of power have been all about that. It’s a crime to let bullshitters of any type spoil our world.